Constitutions

Dans les quelques derniers siècles, qui sont le contexte des Constitutions d’Anderson, nous avons 3 (sic) grandes façons de voir une constitution :
– Comme le Royaume-Uni qui n’a pas de Constitution, juste un corpus de loi et règlement,
– Comme les Etats Unis d’Amérique qui en a une depuis plus de deux siècles et qui l’a légèrement amendée,
– Comme la France qui depuis ces siècles en a écrites une bonne dizaine, dont 5 républiques, 2 empires et 3 royautés.

Tous les pays du monde se « calent » sur ces grand axes du Texte Fondamental définissant l’Âme du pays devenant État.

Ensuite si l’on regarde du côté des textes sacrés, qui ne sont points des constitutions, mais des textes fondamentaux, on a tout à la fois du fondamental, de la valeur et de la loi.

Si l’on prend du cotés des 3 (sic bis) livres sacrés, ou des autres textes mondiaux, le « divin » révèle à l’humain. Puis l’humain tripatouille plus ou moins avec (Nicée quand tu nous maudit lol).

Mais, ces textes sacrés ici sont « immuables ».

Alors … si vous me voyez venir à grands pas tout à fait non discrets lol …

Quid de notre Anderson ?

Considérons-nous le texte écrit par cet humain pasteur dans un contexte historique que nous connaissons, comme sacré ? Donc nous faisons comme une religion et alors nous ne touchons pas au texte ?

Considérons-nous le texte comme nous appartenant et alors nous le travaillons ? Donc nous nous faisons comme un pays qui devient État ?

Et si nous refusons l’une ou l’autre option, alors nous actons quand même une action ou nous restons figé ?

On voit bien dans ce raisonnement très lapidaire, mais non dénué de sens ni de symbolique et évidemment plus, que :
– Nous ne sommes pas une religion, au sens institutionnel et le reste,
– Nous ne sommes pas un pays qui ferait État, nous n’avons pas de nation.

Alors si nous passons outre ces contextes, il reste la question du « modèle » à suivre :
– Nous ne touchons à rien ?
– Nous amendons ?

Mais .. qui est Nous ? Quelle légitimité un groupe international de maçons aurait pour faire cela ?

Donc … nous revenons à l’homme providentiel Anderson qui n’a pas eu à se soucier de cela.

Et au fait … pourquoi amender en cas ?

Ben peut-être parce-que nos valeurs humaines sont en phases avec l’idée que les 3 nations ont d’un texte fondateur, autant que du sacré d’un texte de Foi.

Et là je passe de religion à Foi évidemment.

Donc … ben au final « on » fait quoi avec notre fondation écrite ?

… je crois qu’on tourne en rond …

Mais tout État avec une constitution figée ne tient pas bien longtemps la route au vue de l’histoire, et même avec le Sacré nous ne tiendront pas bien longtemps sans dogme religieux pour soutenir ce vide …

Alors nous tournons-nous vers en faire une sorte de religion ?

Mouaif … pas terrible l’option lol !

Retour sur le cercle où nous tournons dessus sans converger, en divergeant parfois, mais le centre de la spirale non entamée est toujours à la même distance …

À force de tourner les questions … le cercle a l’air d’une sphère de matière impénétrable ..

Damned !!!

Aurions-nous crée un Dogme ?!?!

Alors … « on dit quoi » ?


Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *