De la Démocratie

La démocratie … chacun y va de sa définition, de son interprétation, de sa … critique évidemment.

Alors la critique est saine, elle met en lumière les points à améliorer.

Mais … très gros mais …

Nous vivons en démocratie, ici et en Europe, aux États-Unis et dans tant d’autres pays !

Cette démocratie où justement la critique est possible !!! Où celui qui n’est pas d’accord est libre de le dire, de l’écrire, de le manifester …

Tant de pays ne le sont pas …

Et pourquoi tant fuient les guerres et les non démocraties pour aller là où c’est un Eldorado pour eux ?

Fuyons-nous nos pays car nous n’y sommes tant peu en sûreté ou libre ?

Non.

Nous les quittons en liberté de choix.

Alors de la démocratie, nous serions tous enclins à la travailler, à la vivre au quotidien, à nous engager en politique si la société nous voulons changer.

C’est le but du politique. Changer et gérer la cité.

Le citoyen y est libre.

Et cité et citoyen n’est plus grec ancien, mais monde moderne avec ces 2000 ans d’histoire du monde, qui nous font voir la démocratie comme une essence de la vie ensemble.

Et … gros et …

Démocratie est notion ou concept, elle n’est à lier avec la forme.

Une démocratie n’est pas république et inversement.

La forme constitutionnelle d’un État, n’est pas le fond d’une Nation.

La fameuse différente entre État, Nation et Pays. 3 lol ?

Cette trinité, ce ternaire est largement oublié, comme la parole encore et toujours, pour ne la résumer qu’à une dualité entre deux parmi trois … voire une singularité d’un seul !

Alors critique évidemment !

Mais … en construction !

Évidemment que nous ne vivons dans ces sociétés démocratiques parfaites, et les cas d’imperfections et d’injustices sont … plus que rudes à vivre … chacun l’avons sûrement vécu …

Mais !

Comme l’Abbé Pierre, et donc en maçonnerie, devons-nous tomber dans la critique sans construire ?

Je crois pas … non.

Nous ne sommes pas des politiques évidemment, mais pas que des citoyens.

Comme le post très intéressant sur la veille, notre place est à part. Une trinité entre cité et citoyen, ce ternaire qui huile les rouages et les décrasse, les répare si le Cœur en dit par les œuvres de charité.

Alors notre place sociale, outre spirituelle en nous et ensemble, dans la société est-elle simple ?

Non, le ternaire n’est pas simple, il fait voir le simple par l’outil de la complexité.

Duale presque cette phrase entre simple et complexe.

Mais oui … la démarche spirituelle de la FM, nous permet si on a envie, de mettre de la lumière dans la société.

Aucune obligation !!!

Mais si on y va … faisons-le avec … nos valeurs.

Tout simplement, au quotidien ou au long cours.

Soyons Maçons.

Bâtissons.

Osons bâtir vers le ciel, comme cette flèche de Notre-Dame qui avait sens vers le Divin. Qui nous reliait à Lui.

Relions Nous … et la flèche aura à nouveau sens.


Texte Précédent :

Texte Suivant :

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *