Que suis-je ? – Partie 1 sur 3 : Une Grande Histoire

Préambule

V.·.M.·., vous toutes M.·.S.·. et vous tous M.·.F.·. en vos grades et qualités, je voudrais vous présenter une planche en trois parties … qui parle j’espère de nous.

Cette Planche s’intitule : Que suis-je ?
Cette Première Partie s’intitule : Une Grande Histoire.

.:.

Il est à travers les âges et les lieux, depuis le début de l’humanité, une question qui a taraudé l’être humain : qui suis-je, au sens qu’est-ce qu’un être humain ?

Nous avons tous commencé par cette question de la mort, cette volonté inexplicable d’honorer ce défunt, par une cérémonie et par un lieu dédié qui était plus qu’un symbole de tombe.

Nous avons par la suite cherché dans les étoiles de la nuit, dans le soleil du jour, dans la nature environnante, tant par les montagnes que par les cours d’eau. Et puis tout est devenu source de cette recherche.

Nous avons parfois dévié de notre route dans cette recherche, en faisant d’innombrables erreurs, graves parfois. Mais … une humanité en recherche ne peut faire que des erreurs.

Elle n’a pas fait que cela, bien au contraire, elle a trouvé régulièrement des réponses, les a instauré en rituel pour telle occasion de la nouvelle Lune, de la fertilité, de la moisson, de … presque tout, et évidemment n’importe quoi. C’est le lot qui en est.

Ce fût une belle période durant des millénaires, au début de notre passage à l’état humain. Belle, car naïve de l’enfant nouveau né qui découvre le monde, qui trébuche et qui apprend le monde et lui. Doucement.

.:.

De cette grande histoire humaine, il serait gageure de la résumer, de la réduire. Mais nous pouvons tenter une approche par des étoiles, des grandes trames de flux, qui ont participé à ce grand questionnement.

Nous pouvons, à travers quelques dates et de mots, tenter de discerner le subtil sans le forcer.

L’Égypte Ancienne est :

  • De la Période Prédynastique : – 8000 / – 3175,
  • À la Troisième Période Intermédiaire et Basse Époque : – 1085 / – 332.

L’Égypte Ancienne peut se voir comme :

  • Sur 2 x 4 millénaires … le fractionnement et la fixation, il a fallu du temps …
  • Les Morts et les Vies … la mort n’en est pas une, il y a une autre vie …
  • Le Mythe d’Isis et d’Osiris … la correspondance des vies, des dieux et des humains …
  • L’Accueil de ce qui est … l’humilité d’être en recherche seule de l’harmonie …
  • Alexandre le Grand … la fin d’un cycle fondateur …

La Grèce Antique est :

  • De la Période Mycénienne et Guerre de Troie : – 1600 / – 1184,
  • À l’Époque Hellénistique : – 323 / + 27.

La Grèce Antique peut se voir comme :

  • Sur 1 ou 2 millénaire ? … entre l’unité et le fractionnement …
  • La Philosophie … la fin de l’humilité passive, le début de l’humilité active …
  • Le Tout … l’impossible rassemblement de tout …
  • La Mythologie … la manifestation d’un essai d’un tout …
  • Rome … la fin d’un cycle rationaliste …

La Chine est :

  • Les Royaumes Combattants : – 5000 / – 221,
  • Et les Dynasties : – 221 / + 1911.

La Chine peut se voir comme :

  • Sur 7 millénaires … l’élévation vers le haut …
  • L’Ancêtre … l’ancêtre vivant ou mort est honoré …
  • Le Verbe Chinois … le verbe façonne la vie …
  • Le Savant Chinois … le médecin-astrologue-chercheur de l’équilibre subtil du monde …
  • Révolution … la fin d’un cycle à part …

L’Amérique du Sud et du Nord est :

  • L’Arctique et les Inuits : – 2000 / …
  • Le Nord et les Navajos, Apaches, Cherokees, … : – 1200 / …
  • La Mésoamérique : – 2600 / + 1521
  • Le Sud : – 3000 / + 1572

L’Amérique du Sud et du Nord peut se voir comme :

  • Millénaires ? … par 4 pour la croisée des potentiels …
  • Le Haut et le Bas … la géographie assemble l’histoire …
  • La Civilisation et la Tribu … la vie rude de la Nature …
  • Le Prêtre et le Shaman … les astres, les ancêtres, les esprits, la nature et ses forces …
  • Invasion … la fin d’un autre cycle à part …

Ur, l’Inde, les Arabes et l’Europe est :

  • L’Europe : – 7000 / …
  • La Cité d’Ur : – 4000 / – 141
  • L’Inde : – 2600 / …
  • L’Arabie : – 1400 / + 500

Ur, l’Inde, les Arabes et l’Europe peut se voir comme :

  • Millénaires … multiples et si unis …
  • La Géographie … les diffusions, les mouvements et les brassages …
  • Les Clergés Savants … les traditions hors religions …
  • L’Unité … la recherche dans la diversité …
  • Futur … la fin des cycles passés …

Et … de tout cela il peut nous être dit que peut-être nous n’avons … rien inventé.

.:.

Alors, nous nous retrouvons ici et maintenant, humains épars sur la terre, dans ce monde devenu lié mondialement, où l’information circule, les personnes aussi. Dans ce monde où jamais autant de savoirs, d’écrits, de connaissances n’ont été à notre disposition.

Et l’on continue incessamment d’écrire, de dire du nouveau.

Que la science dans sa partie humaine, qui va de la physique à la psychologie, en passant par l’économie et la biologie, travaille au nouveau qui est le non compris, évidemment.

Que le poète, le philosophe, le mathématicien ou tout humain indépendant cherche par delà ce qui est sa voie, son chemin à y répondre, évidemment aussi. Il ne se cherchera que lui-même.

Mais …

Que ceux qui cherchent sincèrement et profondément à répondre à cette question de qui est l’humain, ne se base pas sur l’histoire, au sens du legs gigantesque qui a été fait, ne fait que travailler son égo. Le legs nous apprend déjà tout sauf cela, même si cela a été tant légué aussi.

Le legs prend alors la forme d’un gigantesque tas de savoirs, qui va dans réellement toutes les directions, qui se contredisent, qui ont part commune, qui disent des choses et d’autres, qui ici érige un dogme, ici pas, …

Dans ce legs, la seule attitude que les sciences nous apprennent est : prend tout et tâche de faire sortir ce qui est commun au delà des différences apparentes et des dogmes érigés.

Cela signifie, aller lire et comprendre une religion au delà de son dogme établi, lire et comprendre un auteur au delà des contradictions qu’il expose ou qu’il expose par rapport aux autres faits collectés.

Alors évidemment de ce travail assez grand, personne de ces humains ayant légué ne ressortira tout blanc ou tout noir, mais une sorte de différents degrés d’approche d’une réalité, non vérité, commune à l’humanité.

Et là, nul jugement sur ces personnes ou civilisations, mais des faits humains, c’est tout.

C’est quand l’humain ne fait pas ce travail et qu’il se suffit d’un texte ou d’un sujet, que le dogme s’établit au nom de cette personne ou de ce courant.

Nul courant qu’il soit hermétique ou religieux ne détient tous les secrets, nul auteur qu’il soit canonique ou reconnu comme tel ne s’est pas trompé.

Car ces secrets, ils sont le but et le terme de cette quête de l’humain sur : qui est l’humain.

.:.

Dans cette quête, l’humain a alors touché autant Dieu, les Dieux, les Éléments, les Énergies, l’Humain, le Cosmos, … il a tout touché.

Évidemment, car tout est par Tout.

Dans cette quête, il est un groupe humain à part depuis peu dans l’humanité. Un groupe à la fois survivance de la multitude de groupes anciens, et à la fois nouveau.

C’est ce qu’on appelle la Franc-Maçonnerie. À côté de ce mot, nous pouvons y relier leurs cousins Rosicruciens et Martinistes, pour les plus connus. C’est une grande famille de frères, sœurs et cousins, cousines.

Derrière ce mot, nous avons … une multitude de chemins variés, de supports divers, d’approches diverses qui s’appuient sur des corpus plus ou moins travaillés issus de ce grand legs.

Alors ce groupe humain n’est pas le seul qui subsiste aujourd’hui à chercher cela. De part le monde, que cela soit la voie bouddhiste, ou taoïste, pour ne citer qu’elles dans leur essence, sont dans la même quête.

Mais ce qui est particulier à la FM c’est qu’elle a une certaine place de part le monde et la France évidemment. Pas la France pour la France pour elle-même, ce n’est nullement le propos. Mais la France comme position géographique en Europe, pour ce qu’elle représente au monde sans toujours que nous le sachions.

Et cela sans oublier l’Europe et le Monde, mais pour mieux l’éclairer de là où nous vivons. Se connaître pour mieux connaître.

.:. .:. .:.

À suivre donc bientôt dans la Seconde Partie : Une Histoire Particulière.

J’ai dit V.·.M.·..


Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *