Apocalypse sur la Vie

La révélation faite. Mais qu’est-elle ? Un simple mythe conservé et transmis ?

Et si nous parlions de vie tout d’abord ? Non par simple dualité, mais … pour voir où cela nous mène, tout simplement.

L’arbre de Vie, est formé par des séphiroth, de jolis mots hébreux ancien qui dénotent non des simples polarités, mais des qualités. Non des vertus au sens strict non plus.

Et oui, il est beau et subtil, tout en étant fort cet arbre !

Bref.

La Kabbale nous parle en sus et pouvant être superposé, voire intégré à cet arbre, des mondes. Les mondes sont ceux de l’émanation, de la création, de la formation et de l’action.

Ces mondes sont aussi ce qu’on appelle les plans d’existence, définissant les parts de l’être. Soit respectivement, les plans de la conscience, de l’âme, de l’esprit et du corps. Ce qui nous fait 4 parts de l’être, et non 3 quand on oublie la conscience.

Mais bref encore, n’égarons pas notre esprit par un excès de conscience !

Ainsi dans l’arbre, ou avec, ou … en fait à la fois consubstantielle et en dehors, oui il est subtil, nous avons :
– Entre Kether et Daath, la conscience de l’émanation,
– Entre Daath et Tiphereth, l’âme de la création,
– Entre Tiphereth et Yesod, l’esprit de la formation,
– Entre Yesod et avec Malkhut, le corps de l’action.

Tout cela est très beau, très ce qu’on veut, mais quid de notre apocalypse ?

Quid … pas si drôle que cela, s’il vous en plait ce sujet.

Au sein de ces plans ou de ces mondes, nous avons des séphiroth encore, mais par deux le plus souvent, hors le Royaume en Malkhut où la réunion est déjà accomplie en matière.

Ces deux séphiroth en chaque part, plan ou monde amènent à définir presque non encore des polarités ou des vertus, mais des qualités de l’humain. Celles permettant sa réalisation.

Alors en reprenant cet ordre descendant, nous avons en dessous de Ain, toute la création. Très beau.

Puis …

Nous avons 4 cavaliers, non des chevaliers, ils ne peuvent être lien entre Terre et Ciel.

Qui sont-ils ?

Un de monture blanche amenant la conquête.
Un de monture rouge amenant la guerre.
Un de monture noire amenant la famine.
Un de monture écrue amenant la mort.

Oui … et dit comme cela, dans ce que raconte Jean … à part avoir peur, nous restons muets.

C’est bien ce qu’aime la peur ! Alors, voyons et dispersons le voile !

Si par le plus grand des hasard, nous mettions en lien, et surtout pas plus, nulle analogie ou autre qui serait sacrilège, les 4 plans, mondes ou parts avec ces 4 cavaliers. Que cela nous dirait ?

Alors … et bien, une feuille, un crayon, et des séphiroth à dessiner, des séphiroth à placer, des séphiroth à entendre dans leur nom. Et puis … bien voir, bien comprendre ces parts, ces mondes et ces plans.

Puis se demander alors : conquête, guerre, famine, mort ? Que cela signifie-t-il ? D’où se nourrissent ceux-là ? Comment naissent-ils ?

Et … si les liens entre qualités de la Vie, et non son opposé, ni même un vice, et encore moins une polarité, mais … une apocalypse, se font, alors vous voyez peut-être mieux la mise en garde.

L’apocalypse est une nihilation, sans la a- privatif, de la Vie. Elle nous met en garde contre nos plus vils penchants, ceux initiés par la tentation du malin, et que le choix humain va rendre … apocalyptique.

L’humain est choix. Il a plus que des potentiels en lui, il a tout en et au devant de lui. Ain, ce divin Dieu, lui a tout donné, libre arbitre compris, sous la forme du choix.

Faire le bien ou le mal par exemple.

Mais l’apocalypse nous met en garde de ne pas y tomber, sinon … la Vie n’est plus. Et cela prend ces 4 formes essentielles ou se mélangent, quand ce n’est pas le pire.

L’apocalypse dépasse cette notion de mal, pour nous parler du malin tentateur qui va opérer en nous, et même qui va naître simplement en nous !

Le danger de lever le voile est bien là : il faut/faux être prêt au chemin qui amène loin, sinon … gare aux dangers qui sommeillent en vous.

Alors mes FF et SS qui parcourez grades et degrés … si vous levez le voile à un moment, soyez prêts.

Alors là oui, vous lèverez les voiles !


Texte Précédent :

Texte Suivant :

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *