Du Discret au Continu

Que les chemins initiatiques nous donnent des étapes, cela parait du bon sens. Certains par 7, d’autres par 3, ici par 33 ou 99 parfois.

Tout cela nous accompagne sur un chemin qui n’est que le nôtre. Alors paradoxe, des étapes y sont pointées sur cette belle carte de notre chemin !

Comment a-t-on pu pointer des étapes sur mon chemin à moi ?

Et oui, cela signifie que ce n’est plus mon chemin, mais celui déjà tracé par d’autres !

Réflexion nécessaire.

Que nous disent ces chemins ? Où nous mènent-ils ? À quoi répondent-ils ?

Pour la plupart, à cette grande question de ce qu’est l’humain, ses secrets et ses mystères. Le tout appliqué à notre personne en premier lieu.

Alors comparer les 3 mondes au dessus de l’action, les 7 étapes alchimiques et en ce qui nous concerne les 7 dégrées du RF, les 33 du REAA et les 99 Égyptiens … n’a pas vraiment de sens.

Mais … si comparaison n’est possible sur ces étapes, compréhension de l’idéal qui guide ces chemins, telle l’étoile du berger, peut se faire.

Ces étoiles guidantes ces différents chemins maçonniques sont-elles si éloignées les unes des autres ?

Ne sont-elles pas qu’une ? Cette réunion, non cette quintessence de l’Un.

N’est-ce pas cela ce qui guide tous ces chemins ?

Alors, si nous revenons à nos étapes, elles sont différentes selon les voies, et de surcroît elles sont déjà plantées pour nous.

Ce fameux paradoxe des étapes sur mon chemin à moi !

Mais … si ces chemins veulent aller dans cette direction unique, c’est peut-être juste cela aussi que je cherche, non ?

Ce Un.

Et là, tout devient plus simple, car ces étapes je les comprends mieux, je les travaille mieux, j’ai envie de commencer à les aimer.

Ma progression que je croyais progression dans ces grades hauts, n’en est pas une. C’est un chemin, c’est vraiment mon chemin !

Mais avant de crier Eurêka, il est un point assez essentiel à pointer sur la carte. Pas un point, mais cette infinité de points formant le chemin.

Les étapes sont des points, des points sans mesure possible, le point mathématique pur et idéal. On y est jamais vraiment dessus dans le monde physique.

Alors … ces étapes choisies pour nous faire aller vers ce Un, ne sont que des points discrets au sens mathématique. Un point par ci et par là. Ils sont dénombrables.

Mais … le chemin n’est-il que ces étapes au nombre fini et posées à mon devant ?

Pour sûr que non.

Le chemin est un processus continu, ou une infinité de points se touchent sans que nous puisions en distinguer l’un du suivant. La continuité mathématique c’est cela.

Alors, chemin oui. Étapes oui.

Mais … le travail est continu entre les étapes … et même et surtout … après, quand nos 7, 33 ou 99 sont passées, nous n’avons plus d’étapes devant pointées.

Nous sommes … maîtres réellement de notre destinée, l’accession à Kether nous rend entier. Ce Un est atteint en nous et nous le voyons autour par Tout.

Alors … il est Temps de Vivre, de façon continue.


Texte Précédent :

Texte Suivant :

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *