Pauvre Hiram

Avant le 3me grade, l’apprenti élevé au grain de la symbolique bien opérative, devient compagnon élevé au grain d’une symbolique plus subtile et spirituelle sur le chemin.

Puis au 3me grade, Hiram et cette floraison d’acacia et de …. ben non plus trop de symboles, mais un mythe en chair et en os.

Alors, le jeune maître se trouve devant un tas de choses à priori éparses qu’il lui faut travailler pour donner sens.

Il faut avouer que ce jeune maître va se trouver un peu perdu devant telle œuvre. Lui habitué à la symbolique, se retrouve dans une histoire avec tant de ramifications qu’il …

Et bien oui, il quoi ?

.:.

Peut-il comprendre l’étendue du mythe d’Hiram sans avoir été outillé ?

La maîtrise de soi, cette accès à cette connaissance envers soi peut-elle se faire en y ajoutant autant ?

Hiram n’est que le début de la suite fait en haut grade, alors pourquoi le mettre si tôt ?

Le jeune maître est-il vraiment prêt à comprendre plus alors que lui même n’est pas encore entier ?

Que signifie cette maîtrise ? Que vient y faire cette légende dite d’Hiram si forte ?

.:.

Le jeune maître ne peut être que perturbé par tant, il ne peut comprendre ce revirement mythique de son 3me grade.

Alors il va piocher de la symbolique éparse tout au mieux dans cette légende, ici l’acacia, ou là l’os. Car il n’a que cet outillage en lui depuis son entrée dans le temple bleu …

Les plus téméraires vont tacher de comprendre le Tout reliant le mythe, mais soi n’est pas prêt à ce Tout. Trop jeune et trop incomplet est ce maître pas encore formé.

Alors parfois et souvent il va se perdre au milieu de ce mythe, faire soi telle leçon de chose, ou autre compréhension morale. Mais … non, ce n’est pas cela.

.:.

Hiram est une belle histoire, mais une histoire de grand, une histoire où il est nécessaire d’avoir pris connaissance entière de Soi et d’avoir compris que Maîtrise ne voulait plus rien dire.

Il a besoin de faire le Tour de Soi, d’en avoir par la symbolique, établi le nouvel édifice intérieur.

Puis alors au bout d’un temps de vie assis sur cet édifice nouveau, il peut passer du symbole au mythe.

Les grades bleus sont symbolique, et elle se doit d’être intégrée pour accéder à autre chose qu’est le mythe en haut grade.

Alors mélanger au 3me ce mythe incomplet de surcroît dans une formation incomplète … est hautement périlleux pour la visibilité du chemin.

Alors de grâce … laissons ce fabuleux mythe reposer encore un peu, et entrons à son contact si le chemin du dégrée nous demande. Car à trop vouloir embrasser, on brouille le message de la maîtrise, et on forme des maîtres inachevés tout en leur faisant miroiter la suite du film.

.:.

Formons déjà des maîtres entiers et accomplis, la tâche est assez grande et belle.

Puis laissons la suite se faire sur cette base, la suite de l’œuvre est si intense et demande tant.

Malheureusement à ce jour … nous brouillons ce grade charnière du maître en ne le laissant pas Être Lui.

Comment peut-il alors accéder à Lui par la suite … ?


Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *