Et si …

Les obédiences produisent un certain nombre de travaux, issus de comités et autres formes de réunion de FF et SS œuvrant sur un sujet.

Les fraternelles réunissent plus que ne produisent, mais leur réunion dépasse le cadre obédientiel, permettant alors une rencontre de FF et de SS.

Il y aurait une verticalité et une horizontalité en chaque organisation.

La première fédérant ce qui est elle, l’obédience, à travers parfois des rites différents, mais restant sur une même ligne philosophique.

La seconde fédérant ce qui n’est pas elle, la diversité à travers les loges éparses, mais restant sur une thématique reliant une même communauté.

L’une et l’autre sont tout à la fois source de choses biens et plus mauvaises parfois.

Mais cette idée commune de réunir de façon horizontale ou verticale est des plus intéressante, noble et riche dans son essence.

Alors …

.:.

Et si nous allions ces deux segments de croix pour réunir … la Croix ?

Et si nous prenions essence de ces choses pour se mettre à travailler ensemble ?

Et si nous prenions ce qui est nous en en faisant réunion sans sortir du cadre ?

.:.

Une réunion de maçons et de maçonnes à travers des loges éparses, sans lien autre que l’envie de travailler sur un ou des sujets, serait beau non ?

Une réunion sans support profane associatif, une réunion sans verticalité tutrice et sans horizontalité commune, serait essence de la FM, non ?

Une telle réunion n’irait à l’encontre d’aucune règle, puisque mot doit être posé. Et une telle réunion serait juste mue par une envie de travailler à travers la différence qui nous définit.

Alors …

.:.

Évidemment il faudrait éviter les pièges structurant et de pouvoir, mais ils ne sont pas de mise si le travail est la simple finalité. Un minimum de garde-fou serait à mettre évidemment, mais minimum et léger. Ne pas se détourner du fond par la forme.

Forcément cela a un côté à la fois bébête et utopique, presque niais dans sa simplicité.

Mais est-ce si bête que cela ?

Où le travail nécessite-t-il une complexité et une structuration échafaudée ?

Où allumer des lumières demande-t-il plus que réunion de lueurs ?

Allons-nous encore laisser passer les choses et nous en contenter sans rien Faire ?

Le choix nous appartient, vous appartient.

Alors si cela vous titille au delà de tous les freins qui font peur, venez en échanger ici et peut-être Lumière naîtra.


Texte Précédent :

Texte Suivant :
  1. oui, mais comment ? comment rencontrer des soeurs et des frères partageant les mêmes interrogations, éloignées des thèmes imposés par les obédiences, quand on est une loge souveraine, que les méchantes langues appellent sauvage, et dont les membres sont engagés sur ce qu’ils pensent être un chemin initiatique différent dans ses paradigmes, et que ces mêmes obédiences leur interdisent toute visite quand ce n’est pas la location d’un temple ?

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *