La Justesse de Notre Époque

Tiens prenons un exemple qui nous concerne et essayons de l’éclairer puis de l’ouvrir. Genre … au hasard d’une façon de faire lol

Et … peut-être que je vais un peu crier fraternellement … un peu.

.:.

Alors parlons agapes.

Lors des agapes, on parle de tradition que les apprentis servent et débarrassent lors de ce moment.

Les agapes, le sujet n’est pas là, il est continuité en théorie évidemment du moment sacré plongé dans le monde profane relié par la nourriture corporelle et spirituelle afin de sceller le tout. Ça c’est dit.

La fameuse tradition, elle est en théorie devoir de l’apprenti comme installation parfois du temple.

Mais …

Ben vi.

Peut-on comparer le devoir de travail opératif qui appuie l’humilité et la notion de service, par exemple, lors de ce moment entre le passé et aujourd’hui ?

Cela a-t-il vraiment sens ?

Le bourgeois ou instruit ou militaire homme, ne serait-ce que du début du 20me, n’a jamais servi à table, en assez général. Il apprend en opératif forcé à être au service de ses FF, il apprend une nouvelle humilité sociale.

Plus que nécessaire et avait plus que sens dans ce milieu masculin et hautement social.

Mais …

Aujourd’hui peut-on comparer le PDG de 50 entrant en maçonnerie et avec la femme au foyer de 40 ans ?

Le premier est dans la lignée de ce début 20me et de cet apprentissage opératif nécessaire !

Mais la seconde ?! Ne passe-t-elle déjà pas tout son temps à être au service de non ses FF mais ses enfant et mari ? N’a-t-elle pas un excès d’humilité et de service ? Faut-il lui ajouter cela en agape ?

Attendez.

Resserrons l’exemple.

Prenons le couple de 45 ans qui entre en maçonnerie. Elle et lui travaillent. Mais elle s’occupe des enfants et de la maison en plus. Et oui, c’est 80% de ce qu’il se passe les jeunes, réveillez-vous !

En agapes, le mari apprend un truc nouveau . La femme est contrit dans son système qu’elle connaît à revendre !

Alors le discours n’est nullement féministe, il parle de faits sociaux actuels !

You you ! Regardez le monde dans lequel on vit, mais sans en tirer conséquences hâtives féministes ou indignées ! C’est pas au hasard la façon de faire maçonnique que de prendre les choses dans l’ordre et de ne rien conclure, surtout sans avoir travaillé avant les faits et les pistes ?!

Bref, une fois que l’angle est vu et qu’on a mangé sa claque, on se dit ok. Mais : so what ?

Ben on va pouvoir avancer merci !

.:.

L’apprenti est des droits et des devoirs, le truc évidemment classique issu de l’équilibre des lumières.

Droit d’avoir instruction par exemple.
Devoir d’assiduité par exemple.

Tout cela peut être évidemment creusé et dit, mais … l’essence du droit et du devoir parle de juste.

Le juste équilibre entre les parts.

Ici dans notre fameux exemple agapé, nous entretenons un système institué injuste.
Surtout si par le plus grand des hasard les droits ne sont pas à la hauteur en instruction par exemple, encore au hasard.

Évidemment, il faudrait prendre savoir de la vie de chaque apprenti et moduler par exemple qui fait service ou pas. Mais encore injuste et non égalitaire. On tombe de Charybde en Scylla sous prétexte de bonne intention faussement contre-égalitaire …

Évidemment, il …

Et si simplement, nous évoluions ?!

Ben vi.

Le système n’est plus adapté, ben changeons-le.

Le corps maçonnique du 21me siècle n’est pas celui du début 20me ou avant ! Évidemment beaucoup d’hommes encore, mais des femmes (dingue !). Évidemment encore très CSP+, mais pas que et des femmes qui bossent aussi et qui connaissent déjà l’humilité et le service aux autres.

Insister pour elles est contre-productif. Nous sommes à l’opposée de l’idée instituée initialement pour ce service par les apprentis ; système qui était lui a l’époque ou pour certains productif !

.:.

Alors … on fait quoi si le raisonnement vous a touché en ouvrant le sujet en se disant : ah vi … c’est pas faux …

Merci, mais mes jambes sont déjà suffisamment belles lol !

Opératif et stop spéculatif j’ai envie d’envoyer par sms lol !

Donc … on fait quoi ?

Ben on lève le sujet ! On le travaille et on décide en toute conscience de nouveaux choix ! Ça vous rappelle non plus rien ça en maçonnerie ?!

Ah non ?

Parce-que nous avons toujours fait ça ?

Ah bien sûr évidemment pour sûr !!!

Et Zaratustra ça vous parle ?!
Il a rien changé tout en continuant à être dans cette amour de la tradition ?

Alors à tous ceux qui refusent, s’il vous plaît, relisez et retravaillez vos mythes d’enseignement de Haut Grade, car vous avez raté plusieurs épisodes !

Et … le bleu a besoin de vos lumières !

Sans rire.


  1. Waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, un petit coup de gueule(excuses moi) très bien vu , nous les bleus dont je suis, nous avons vraiment besoin de vous, bien sur ce n’est que mon avis, nous sommes lâchés (ées) dans la nature et ensuite comment avancer seul………………………..perso je suis larguée…………..(désolée)
    encore merci,

  2. Apprenti/Agape … vaste sujet toujours à la limite des polémiques ….. En ce qui me concerne j’ai toujours considéré que cela était “bien” pour les apprentis (soumis au silence et à l’observation en Tenue).
    L’observation des FF:. et SS:. en majorité “inconnus” qui ont une “idée” (suite aux lectures d’enquêtes et éventuelles apports) des “nouveaux” (façon de parler Mdr) permet à l’apprenti d’appréhender (pas comme la police Mdr) les diverses personnalités de la Loge et de se rendre compte très très vite du chemin restant à parcourir … pour les FF:. et SS:. ayant des décors de couleur (en période de noël c’est utile Mdr) et donc de pouvoir être moins “complexé” par cet état (de toutes et tous connu et vécu) d’apprenti …….
    Bref ex-apprenti feraient bien de se tenir à carreau à table, de ne pas considérer les apprentis comme des “larbins” et de surveiller leurs coups de griffes in-con-sidés MMDDRR !
    Tribiz

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *